Chargement en cours
Posté le 30.06.2015

Quiet please

[shareaholic app="share_buttons" id="17791330"]

Si vous avez téléchargé l’application officielle de tournoi de Wimbledon 2015, c’est la phrase que vous pouvez lire lorsque vous l’ouvrez. Une annonce que vous allez entendre à de nombreuses reprises pendant ces deux prochaines semaines, et qui résume finalement assez bien le flegme, et l’ambiance feutrée du plus ancien tournoi majeur de l’histoire. Un évènement très particulier pour Adrian, qui compte cette année y briller. Retour sur ses performances passées.

8ème participation

Ce n’est bien entendu pas la première fois qu’il met les pieds au « All England Lawn Tennis and Crocket Club ». C’est même le tournoi du Grand Chelem où il a le plus brillé. Sa première apparition remonte en 2008, à l’âge de 20 ans,  où il avait intégré le tableau des qualifications. Un mauvais souvenir, puisqu’il en était reparti avec une élimination au premier tour, après un abandon en raison d’une blessure au genou qui l’avait privé de compétition pendant deux longs mois.

Des bons souvenirs

Si le français vient pour la 8ème fois à Londres, il n’a eu la chance de disputer le grand tableau qu’à 4 reprises. En 2009, il s’extirpe des qualifications, et est battu au premier tour par son coach actuel Marc Gicquel. Une histoire qui fait d’ailleurs toujours sourire les deux intéressés. En 2010, il remporte un bras de fer en 5 sets contre l’irlandais Conor Niland, et gagne l’honneur de défier le maître des lieux, Roger Federer sur le « Center Court », un grand souvenir malgré la défaite.

En 2013, il obtient le meilleur résultat de sa carrière jusqu’à présent en Grand Chelem, en atteignant le stade des 8èmes de finale, battu en 5 manches par le facétieux polonais Lukasz Kubot, avant l’année suivante, d’atteindre une nouvelle fois le second tour, battu cette fois par le solide ibère, Tommy Robredo.

Un tournoi particulier pour lui, dans lequel il a donc obtenu quelques jolis résultats.

Et l’édition 2015 dans tout ça ?

Capture d'écran 2015-06-30 02.09.16

Le tirage au sort a désigné vendredi l’allemand Michael Berrer comme son adversaire du premier tour. Un match à sa portée, même si c’est l’allemand qui en 2008, a remporté leur unique face à face lors du Challenger d’Orléans. Ure rencontre néanmoins bien trop lointaine pour servir de référence, le contexte, et la surface étant aujourd’hui totalement différents.

Si l’on se projette un peu, Adrian pourrait ensuite affronter deux tricolores, Gaël Monfils au second tour, puis Gilles Simon au troisième. Des adversaires qu’il connaît bien et contre lesquels il pourrait tirer son épingle du jeu, tant les matchs franco-français sont différents des autres.

Capture d'écran 2015-06-30 02.15.13

Adrian est également engagé en double, aux côtés de son jeune compatriote Lucas Pouille, avec lequel il dispute son premier tournoi. Il retrouvera au premier tour une vieille connaissance ici à Wimbledon, Lukasz Kubot, associé au biélorusse Max Mirnyi.

Crédits

Ce site web est l'issue de la collaboration entre Adrian et une équipe d’étudiants de l’école HÉTIC.
Voici la liste de l’équipe qui l’a conçu et développé.

Clovis Museux

Chef de projet

Sara Kol

Assistante Chef de projet

Paul Maiore

Lead designer

Améziane Allioui

Développeur front-end

Côme Gaillard

Développeur back-end

Emmanuel Gratuze

Développeur datavisualisation

Alexandre Debache

Responsable marketing

Douglas Andres

Responsable marketing

Photographies : © ATP & Getty Images. (sauf contre-indication)
Tous les autres contenus et logo sont © Adrian Mannarino. Toute reproduction, ou usage est strictement interdit.