Chargement en cours
Posté le 05.01.2016

La rétrospective de 2015

[shareaholic app="share_buttons" id="17791330"]

Même si la saison a démarré hier pour Adrian au tournoi Challenger de Nouméa, il est encore temps de faire un retour en arrière sur la saison écoulée. Des réussites, des déceptions, des points incroyables, nous allons ensemble revenir sur tous les moments forts de cette année 2015, la meilleure de sa carrière.

▻ RETROUVEZ LA LISTE COMPLÈTE DES RÉSULTATS

Une tournée océanique encourageante

Comme cette saison, Adrian décide de démarrer sa saison en France, en Nouvelle-Calédonie. Classé au mois de janvier au 44ème rang mondial, il décide de manière humble de tenter d’aller chercher des points sur un tournoi de catégorie inférieure sur le circuit Challenger. Il atteint les demi-finale battu par le Belge, récent finaliste de la Coupe Davis, Steve Darcis (64 75).

La tournée se poursuit à Auckland, en Nouvelle-Zélande où il réussit une semaine quasi parfaite, en éliminant l’espagnol Roberto Bautista-Agut, le colombien Alejandro Falla et son compatriote Lucas Pouille. Il atteint alors en ce début de saison sa première finale sur le circuit ATP. Il s’incline néanmoins en finale contre le tchèque Jiri Vesely (36 26), après un match dans lequel il n’est jamais rentré.

Auckland 2015 Final Highlights Vesely Mannarino

Watch highlights as Jiri Vesely captures his maiden ATP World Tour title in Auckland.

during day seven of the 2015 Heineken Open Classic at Auckland Tennis Centre on January 17, 2015 in Auckland, New Zealand.

 

Après ces deux premiers tournois convaincants, Adrian s’aligne à l’Open d’Australie avec le plein de confiance. Il passe le premier tour facilement contre le slovène Blaz Rola, et fait face au second tour à l’espagnol Feliciano Lopez. Alors qu’il mène de deux sets, et 4/0 dans la troisième manche, Adrian est victime d’un coup de chaleur.

MELBOURNE, AUSTRALIA - JANUARY 22: Adrian Mannarino of France after he forfeited in his second round match against Feliciano Lopez of Spain during day four of the 2015 Australian Open at Melbourne Park on January 22, 2015 in Melbourne, Australia. (Photo by Wayne Taylor/Getty Images)

Mannarino-Lopez, les temps forts

Retrouvez en images les temps forts du match du 2e tour de Melbourne entre Feliciano Lopez et Adrian Mannarino, terrassé par la chaleur au milieu du 4e set.

Déshydraté, victime de maux à l’estomac, son adversaire revient alors dans la partie. Il manque alors une balle de match, puis perd le set, et est contraint à l’abandon. Une mésaventure dont il se serait bien passé.

Une tournée américaine mémorable

De retour en Europe, Adrian subit le contre-coup de son abandon à l’Open d’Australie. Dans deux tournois sans histoire, il s’incline au premier tour à Zabreb (v. Igor Sijsling) puis à Memphis (v. Donald Young) pour son premier tournoi outre-Atlantique de la saison.

Après avoir pris le temps de s’acclimater, Adrian réalise son premier joli coup du printemps au tournoi de Delray Beach. Il atteint les demi-finales, défait seulement par le géant croate Ivo Karlovic.

Karlovic Mannarino Delray Beach 2015 SF

WTA Finals Australian, French, Wimbledon, US-Open

Mais le meilleur reste à venir… À Indian Wells, pour le premier Masters 1000 de la saison, sur une surface qu’il affectionne, Adrian va réaliser deux grandes performances contre des joueurs mieux classé que lui. D’abord contre l’Italien Fabio Fognini (76 63) puis contre le Letton Ernests Gulbis (64 64), où il réalise un shot à 360° suivi d’un passing plus qu’improbable.

Adrian Mannarino Indian Wells 2015 Monday Hot Shot vs. Gulbis

Watch as Adrian Mannarino spins to victory in this unusual point against Ernests Gulbis in Indian Wells. Watch live matches at http://www.tennistv.com/

Il atteint pour la première fois les 1/8e de finale en Masters 1000, et s’incline finalement contre le britannique Andy Murray (63 63).

À Miami, il continue sur sa lancée, et obtient même le statut de tête de série. Bénéficiaire d’un BYE au premier tour, il se défait au second de l’espagnol Albert Ramos, puis réalise sans doute la meilleure performance de sa carrière, en battant pour la première fois un top 10, futur vainqueur de Roland Garros, le Suisse Stan Wawrinka. Un match très plaisant, dans lequel le français réalise son second « hot shot » de l’année, (voir ci-dessous) et où l’helvète aura une attitude très fair play sur une mauvaise annonce de l’arbitre, une vidéo qui a fait le tour du net.

Miami 2015 Sunday Hot Shot Mannarino

How does Adrian Mannarino respond to a rifled Stan Wawrinka backhand? By claiming Hot Shot honours on Sunday in Miami. Watch live matches at http://www.tennistv.com/

Pour son second 1/8e de finale en Masters 1000, il défie alors l’autrichien Dominic Thiem, mais s’incline en 3 manches (67 64 57) après une âpre bataille.

La terre battue, c’est pas son truc

Si la saison 2015 a plutôt bien démarré sur dur, elle sera un long chemin de croix sur la surface rouge pour Adrian. Il s’aligne successivement aux trois Masters 1000, Monte Carlo, Madrid et Rome, pour trois résultats similaires : des défaites au premier tour contre Marcel Granollers, John Isner, et Marsel Ilhan.

Malgré ces contre-performances en simple, comme souvent avec Adrian, un évènement improbable va se produire. À Madrid, alignés en double avec le colombien Juan-Sebastian Cabal suite au forfait de dernière minute de son partenaire, la paire franco-colombienne se paie le luxe de s’offrir les frère Bryan, numéro 1 mondiaux incontestés de la discipline. Ensemble, ils atteignent les quarts-de-finale du tournoi madrilène. Un grand souvenir.

Pour tenter de reprendre de la confiance, il s’aligne aux qualifications du tout nouveau tournoi de Genève. Sur l’ocre suisse, il gagne alors ses trois premiers matchs sur de la saison, dont deux en qualifications, et un contre un client, l’argentin Carlos Berlocq au premier tour. Il doit néanmoins s’incliner au second contre Pablo Andujar.

Malgré ces victoires, Adrian se présente à Roland Garros sans véritables repères. Il est pourtant pour la première fois de sa carrière tête de série en Grand-Chelem, et affronte un adversaire à sa portée, Jurgen Melzer.

Roland-Garros : Les temps forts Mannarino – Melzer

retrouvez tous les articles, news et vidéos Tennis sur Video Eurosport

Malheureusement, le très expérimenté autrichien est en feu, et Adrian doit s’incliner en trois set. Une grande déception pour lui, qui n’est parvenu à passer le premier tour dans le grand tableau qu’une seule fois en huit participations.

Le gazon en demi-teinte

Bien heureux de voir la saison sur terre se terminer, Adrian retrouve alors au plus vite l’une de ses surfaces favorites, le gazon. À s-Hertogenbosch, pour le premier tournoi sur vert, il atteint les quarts-de-finale, battu par Nicolas Mahut, qui remportera par la suite le tournoi. Au Queens, il subit un tirage difficile, et doit s’incliner en 3 sets contre le croate Marin Cilic (67 63 26). Puis à Nottingham, il atteint le troisième tour, battu par l’italien Simone Bolleli. (63 46 46)

Arrivé gonflé à bloc à Wimbledon, il fête alors son 27ème anniversaire avec une victoire au premier tour contre l’allemand Michael Berrer (46 60 64 61) et s’offre le droit d’y retrouver son compatriote Gaël Monfils pour un deuxième tour savoureux. Adrian a même prévu un plan pour tenter de le destabiliser.

Un match plein de bonne humeur, aussi bien sur les réseaux sociaux que sur le court, en témoigne ces scènes de fou rire après un smash un peu décentré de la part de « Manna ».

[VIDEO] Wimbledon : Quand Monfils et… – beIN SPORTS France | Facebook

VIDEO] Wimbledon : Quand Monfils et Mannarino blaguent en plein match Moments de décontraction entre Gaël Monfils et Adrian Mannarino, opposés au…

Malheureusement sur le plan sportif, il s’incline à l’issu de cette rencontre, (76 63 75), dont il gardera néanmoins un bon souvenir.

Mais la saison sur herbe ne s’arrête pas à Wimbledon. Il s’offre alors à Newport, un tournoi en rabe. Il y atteint les quarts de finale en battant nottament l’allemand Tommy Haas, et Edouard Roger-Vasselin, avant de s’incliner de nouveau contre le futur vainqueur du tournoi, l’américain Rajeev Ram.

France's Adrian Mannarino (L) returns to France's Gael Monfils during their men's singles second round match on day four of the 2015 Wimbledon Championships at The All England Tennis Club in Wimbledon, southwest London, on July 2, 2015. RESTRICTED TO EDITORIAL USE -- AFP PHOTO / ADRIAN DENNIS (Photo credit should read ADRIAN DENNIS/AFP/Getty Images)

De retour sur dur, ça va tout de suite mieux…

 

Après cette parenthèse verte qui marque le début de l’été, Adrian choisit immédiatement de revenir jouer sur dur extérieur. Il s’envole pour la Colombie et pour Bogota, où il atteint la seconde finale de sa carrière sur le circuit ATP. Il prend sa revanche au second tour sur Rajeev Ram (75 63), puis il bat en quarts le Tunisien Malek Jaziri (16 61 63). En demi-finale, il prend une nouvelle revanche, cette fois sur Ivo Karlovic (76 76). C’est l’Australien Bernard Tomic qui le privera de trophée, dans un match assez décousu. (16 63 26)

Bernard Tomic vs Adrian Mannarino – Bogota 2015 Final HIGHLIGHTS | HD

Tomic takes the title in Bogota, claiming 250 points and he is about to crack the top 20. Subscribe for more of this type of Tomic content including Highlights, Tributes, Compilations, and everything else Tomic.

2015-07-27 09.39.56

 

… et puis la blessure

Après ce coup d’éclat, alors que la tournée nord-américaine s’annonce prometteuse, c’est son corps qui va pour le première fois de la saison le trahir. Bléssé au poignet, il ne peut défendre correctement ses chances contre le japonnais Go Soeda à Atlanta (62 64), et doit même se retirer à Washington la veille du début du tournoi.

En Masters 1000, à Montreal, pas encore à 100%, il parvient à accrocher l’américain Jack Sock, et s’incline au tiebreak du 3ème set (26 62 67). La semaine suivante de nouveau en Masters 1000, à Cincinnati, il s’incline contre l’italien Andreas Seppi. Une préparation pas idéale pour le dernier Grand-Chelem de l’année.

À deux doigts de l’exploit à Flushing Meadows

2015-09-04 09.42.16

Malgré cette préparation pas totalement optimale, Adrian arrive à l’US Open décomplexé, sans avoir grand chose à perdre. Au premier tour, il passe l’obstacle russe Konstantin Kravchuk (76 64 61) et s’offre un match de rêve en prime time sur le court central Arthur Ashe contre le numéro 3 mondial, Andy Murray.

Andy Murray vs Adrian Mannarino Highlights – US OPEN 2015

Andy Murray vs Adrian Mannarino Highlights – US OPEN 2015

Pendant deux sets, il joue alors un tennis parfait, et remporte à la surprise générale les deux premiers sets. Admirez plutôt cette amortie géniale.

C’est physiquement que l’écossais va finalement s’en sortir. Une défaite rageante mais logique au final, qui aura néanmoins révélé au grand public tout son talent.

Hier était une intense bataille…. – Adrian Mannarino | Facebook

Hier était une intense bataille. Maintenant il faut continuer à travailler. Un grand merci à mon équipe, et à vous tous pour vos très nombreux messages…

 

Une fin de saison en indoor plus compliquée

À la suite de cette « performance », il décide de s’aligner à Metz avant la tournée asiatique. Au second tour, son bourreau s’appelle, pour la deuxième fois de l’année Nicolas Mahut (46 76 36)

La tournée en Asie va se révéler être un fiasco. Pourtant, tout avait bien commencé à Shenzhen, ou il franchit les deux premiers tours facilement. Mais suite à une mauvaise manipulation d’un kiné, il contracte une entorse à la hanche, et doit déclarer forfait pour son quart-de-finale. Une blessure qui l’empêchera de jouer à 100% à Pékin (v. Lu 36 26) et surtout à Shanghai (v. Isner 61 62) où il ne peut cacher sa souffrance.

Adrian ne prends pourtant pas vraiment de pause. Puisqu’il s’aligne à Stockholm en extérieur et s’incline pour la deuxième fois de la saison face à Steve Darcis (76 64). Contraint de disputer les qualifications du tournoi de Bâle, il enchaîne de nouveau deux victoires probantes et empoche son ticket pour le tableau principal. Dans un match très accroché il sauve des balles de match au premier tour contre Viktor Troïki (46 75 76) avant de s’incliner contre un autre finaliste de la Coupe Davis, David Goffin (46 36).

BASEL, SWITZERLAND - OCTOBER 26: Adrian Mannarino of France in action in his win against Viktor Troicki of Serbia at the Swiss Indoors Basel at St. Jakobshalle on October 26, 2015 in Basel, Switzerland. (Photo by Peter Staples/ATP World Tour/ATP via Getty Images).

À Bercy, il a l’honneur d’inaugurer la toute nouvelle salle de l’Accor Hotel Arena et défie Dominic Thiem pour une revanche du tournoi de Miami. Mais l’autrichien se montre encore le plus fort et s’impose de nouveau dans un match accroché. (26 75 26)

Pour terminer l’année, alors que pour la majorité des joueurs la saison est terminée, il décide de jouer un dernier tournoi, sur le circuit Challenger, aux Internationaux de Tennis de Vendée. Il y atteindra les demi-finale, défait par son compatriote Lucas Pouille (60 76).

12193315_471268253059674_7753864555493158528_n

Le bilan

Adrian aura disputé cette année 69 matches en compétition officielle, pour un bilan de 38 victoires et 31 défaites. En Masters 1000, il est de 5 victoires pour 9 défaites. Il atteint néanmoins les deux premiers 1/8e de finale de sa carrière dans ce type d’épreuve, et bat pour la première fois un joueur du top 10. En Grand-Chelem, il aura atteint le 2ème tour partout, sauf à Roland-Garros. C’est néanmoins la première saison qu’il dispute de manière quasi-intégrale sur le circuit principal.

Après avoir atteint le meilleur classement de sa carrière (27ème) au mois de Juillet, il termine finalement sa saison quasiment à la même place à laquelle il l’avait commencée (47ème).

En 2016, il entamera sa 12ème saison en tant que joueur professionnel. Une saison qu’on espère tous encore plus réussie que la précédente.

On pourra dire ce qu’on veut, cette… – Adrian Mannarino | Facebook

On pourra dire ce qu’on veut, cette année, on est bien contents qu’elle se termine enfin. Depuis Nouméa, je vous souhaite une très bonne année 2016 à…

 

 

 

Crédits

Ce site web est l'issue de la collaboration entre Adrian et une équipe d’étudiants de l’école HÉTIC.
Voici la liste de l’équipe qui l’a conçu et développé.

Clovis Museux

Chef de projet

Sara Kol

Assistante Chef de projet

Paul Maiore

Lead designer

Améziane Allioui

Développeur front-end

Côme Gaillard

Développeur back-end

Emmanuel Gratuze

Développeur datavisualisation

Alexandre Debache

Responsable marketing

Douglas Andres

Responsable marketing

Photographies : © ATP & Getty Images. (sauf contre-indication)
Tous les autres contenus et logo sont © Adrian Mannarino. Toute reproduction, ou usage est strictement interdit.